Deuxième mi-temps de rêve pour les Grenat qui passent quatre goals à Rapperswil et concluent 2018 en beauté.


Quelle deuxième période des Servettiens ! Menés 1-0 en rentrant aux vestiaires, les hommes d’Alain Geiger reviennent sur la pelouse avec de biens meilleures intentions et inscrivent quatre goals à Rapperswil.

La première mi-temps, elle, n’a pas tenu ses promesses. Les Genevois, comme crispés, ne parviennent pas à se montrer dangereux et tombent dans un jeu quelque peu stéréotypé. Wüthrich doit céder sa place peu après la demi-heure de jeu à Alphonse sur blessure. Rien de grave, nous l’espérons, pour le numéro 10 du SFC qui a un mois et demi pour se refaire une santé. Kiassumbua, titularisé dans les cages, concède l’ouverture du score juste avant la mi-temps sur une belle frappe de Rexhepi.

Le gardien servettien ne peut rien faire sur le 0-1 mais va se montrer décisif peu après la pause. Nous jouons la 51e quand Rexhepi se présente en position idéale dans la surface servettienne. Kiassumbua fait rempart de son corps et repousse le tir. A partir de cet instant, on ne va voir que du grenat dans ce match. Porté par son public qui pousse fort avec lui, le collectif servettien va actionner la deuxième vitesse. Un autogoal de Schmied permet aux Grenat d’égaliser à la 51e puis, cinq minutes plus tard, Schalk va donner l’avantage à ses couleurs sur penalty. Servette contrôle ensuite le match jusque dans les derniers instants de la partie où Follonier (89e) et Stevanovic (91e) corsent l’addition.

Les Genevois sont désormais en vacances jusqu’à la reprise agendée le 3 janvier. Ils jetteront tout de même un œil au résultat d’un certain Wil-Lausanne qui se joue dimanche 16.

La galerie photos de la rencontre