fbpx
Imprimer

Sur la lancée de son excellent début d’année, le Servette FC veut tenir son rang en accueillant le FC Lugano ce dimanche au Stade de Genève.


Le match

Les héros du Parc Saint-Jacques sont de retour à Genève ! Revenus de nulle part à Bâle, après avoir été menés 2-0 à la mi-temps, les Grenat retrouvent leur stade dimanche pour le compte de la 24e journée de Raiffeisen Super League. Le FC Lugano est une des rares équipes que les Servettiens n’ont pas encore battu cette saison. Après un match nul laborieux à Genève en septembre (0-0), les hommes d’Alain Geiger s’étaient pris les pieds dans le tapis au Cornaredo le 1er décembre avec une défaite 1-0 sous des trombes d’eau.

En pleine possession de leurs moyens, les Genevois semblent « mûrs » pour cueillir leur première victoire de ce championnat contre les Luganais. Solides 4es du classement, ils voudront creuser l’écart avec leurs poursuivants et, pourquoi pas, rêver de podium.

L’adversaire

Incapable de se montrer régulier, le FC Lugano a tout de même engrangé quelques succès probants cette saison.

Une modeste septième place cache ce dont est capable la troisième meilleure défense de Super League. Au FC Lugano, c’est l’arrière-garde qui détient les clés du succès. Dans le top 3 des défenses du championnat avec 27 buts encaissés en 23 matches (seuls Bâle et Servette font mieux), le club peut remercier son gardien. C’est notamment par la faute de Noam Baumann si Lugano est le seul club de Super League contre lequel les Grenat n’ont pas marqué depuis leur retour dans l’élite.

Défensif à l’origine mais décisif aux deux extrémités du terrain, Mijat Maric est l’autre élément incontournable des Bianconeri. Le défenseur axial de 35 ans n’est autre que le meilleur buteur du club en championnat, avec 5 réussites. Blessé pour les déplacements de Servette et YB au Cornaredo, son absence n’avait toutefois pas empêché Lugano de piéger les deux prétendants au podium.

Outre ces deux victoires, les Tessinois comptent quatre succès cette saison, tous acquis à l’extérieur. Les Tessinois sont cependant à l’aise avec le fait de jouer pour le nul. Huit de leurs matches se sont terminés sans vainqueur, cinq d’entre eux sans le moindre but : les Luganais sont les rois du 0-0.

Historique

Genevois et Luganais se sont affrontés à 140 reprises en championnat depuis la création de la Ligue Nationale en 1933. Leur premier match a eu lieu… le 24 décembre (!) 1933. Servette s’était alors imposé 1-0 en terres luganaises avant d’enchaîner une nouvelle victoire, plus probante (7-0) le 20 mai 1934.

Les Grenat mènent 60 victoires à 43 pour 37 matches nuls. Un bilan favorable que les hommes d’Alain Geiger voudront conforter ce dimanche.

Billetterie

Procurez-vous vos billets en ligne et économisez 5.- sur le tarif journalier. Vous vous épargnerez aussi les longues files d'attente aux caisses.

Les arbitres

Lionel Tschudi sera au sifflet de cette rencontre. C’est la troisième fois de la saison que ce jeune (30 ans) arbitre neuchâtelois arbitrera le Servette FC après les deux derbys du Rhône du premier tour entre le SFC et Sion (0-0, 1-1). Il sera assisté de Messieurs Jean-Yves Wicht et Didier Dubrit. Le rôle de quatrième officiel sera assuré par Johannes von Mandach. A la VAR, nous retrouverons Adrien Jaccottet et Alessandro Dudic.