Pour conclure leur semaine anglaise, les Servettiennes se déplacent au Tessin pour les huitièmes de finale de la Coupe Suisse.


Après avoir affronté une équipe de 2e Ligue inter. au premier tour et une équipe de 1e ligue au deuxième tour, le Servette FCCF se retrouve en huitièmes de finale face à une équipe de LNA. Cependant, le Lugano Femminile connaît une période tourmentée, avec la non-qualification des joueuses américaines qui représentent une part majeur de son effectif.

Deuxième de LNA la saison passée, le FF Lugano 1976 a débuté sa saison avec un match nul contre Saint-Gall (0-0), des défaites étriquées contre Zürich (2-3) et Bâle (2-1) et une victoire contre YB (2-0). Contre Servette, les Tessinoises s’étaient largement inclinées lors de la deuxième journée (6-1), sur un score qui rappelle ceux de leur confrontation contre Manchester City (1-7, 4-0) en Ligue des Champions. Depuis le début de ses déboires administratifs, il y a deux semaines, Lugano s’est incliné 8-0 à Lucerne, 0-6 contre Grasshoppers et 1-3 contre Saint-Gall.
En Coupe, les joueuses de Massimo Migliorini, qui a remplacé Stefania Maffioli à la tête de l’équipe au début du mois, n’ont disputé qu’un seul tour, étant dispensées de 32es de finale grâce à leur qualification européenne. Pendant que Servette s’imposait 0-3 chez le FC Courgevaux, les Luganaises ont battu le FC Blue Stars ZH (1e Ligue) sur le score de 0-5.

Pour Servette, ce match est une opportunité parfaite de montrer qu'il peut assumer ses objectifs sur plusieurs tableaux. Après un long déplacement à Saint-Gall (0-3) samedi passé et un match intense face à YB (2-0) mercredi, ce déplacement au Tessin s'annonce rude. Les matchs de Coupe comportent toujours une part de hasard, comme le rappelait Sandy Maendly juste après la victoire contre YB, mais le Servette FCCF veut poursuivre dans la lancée de ses deux victoires nettes et sans bavures.