Pour la reprise du championnat ce samedi, les Servettiennes auront à cœur de ramener trois points de Wyler face à une formation qui leur a réussi l'an passé.

 
Depuis l’entame de la préparation début juillet, les regards sont tournés vers ce premier match de Ligue Nationale A. Ce samedi à Wyler (16h), le Servette FCCF retrouve une compétition qu’il avait quittée à la quatrième place. L’objectif de faire mieux cette saison est assumé de tous, et son accomplissement passe par une bonne entame de championnat face aux YB-Frauen.

La formation de la capitale tient une place particulière dans l’histoire de Servette féminin. En 2017, l’élimination des Bernoises en Coupe Suisse par des Grenat alors en LNB (2-2, 5-4 après t.a.b.), avait lancé la montée en puissance du groupe servettien, promu en fin de saison, puis quatrième en mai dernier et qui aborde cette nouvelle saison dans la peau d’une équipe redoutée.

La saison dernière, les confrontations entre les deux équipes qui se retrouveront au Sportpark Wyler a été largement favorable aux Servettiennes. À domicile, les joueuses d’Éric Sévérac se sont imposées 4-1 en décembre et 4-0 en avril. À l’extérieur, elles ont concédé le nul (2-2) en septembre avant de battre (1-5) en mars les joueuses d’YB, qui ont terminé la saison à la septième place, avec deux fois moins de points que le Servette FCCF. Par ailleurs, les Bernoises n’ont plus gagné en championnat depuis 13 matchs. Leur dernière victoire remonte au 9 février contre Yverdon (2-1).

En ce début de saison, Bernoises et Genevoises se sont toutes deux qualifiées pour le 2e tour de Coupe Suisse. Alors que les joueuses d’Eric Sévérac dominaient le FC Sarine-Ouest (2e Ligue inter.) sur le score de 27-0, leurs adversaires de samedi ont disposé du BSC Old Boys (1ère Ligue) par 3-0. 

À l’image du Servette FCCF, le BSC YB-Frauen a été actif lors du mercato. Outre le changement d’entraîneur, qui a vu Julien Marandaz succéder à Marisa Wunderlin, l’effectif des Noires et Jaunes a été renforcé par les arrivées de Marilena Widmer (Frankfurt), Alana Burkhart (Yverdon), Nadine Riesen (St. Gallen-Staad) et de l’ancienne servettienne Emma Faure.

Samedi, le coup d’envoi (16h) sera précédé d’une minute de silence en l’honneur de Florijana Ismaïli, attaquante et capitaine bernoise, décédée cet été dans des circonstances tragiques.