Les Grenat s’imposent 4-2 au terme d’un match un peu fou.


Les spectateurs du Stade de Genève ont assisté au dernier match de la carrière de David Gonzalez. Le portier servettien a été fleuri par le club et ses coéquipiers lui ont remis un maillot dédicacé. Le gardien genevois se souviendra longtemps de cette rencontre dont le scénario a été un peu fou, surtout en première mi-temps.

L’entame de match des Servettiens est catastrophique. Ils concèdent un penalty après moins de 3 minutes de jeu. Le Brésilien Silvio, très en jambes ce soir, ne se fait pas prier et ouvre la marque. Cette mauvaise entrée de match crispe les Grenat qui concèdent le deuxième après dix minutes de jeu sur un mouvement d’école des visiteurs, conclu par le Genevois et ex-Servettien Karim Gazzetta.

Alors que l’on pensait que ces deux buts allaient couler définitivement les locaux, c’est tout le contraire que se produit. Les Grenat enfilent trois buts en moins de cinq minutes entre la 23e et la 28e. Omeragic fête son premier but en professionnel, suivi par des réussites de Willie et Chagas. Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur ce score de 3-2.

La deuxième mi-temps offre moins de spectacle mais permet à Nedim Omeragic de fêter un doublé ! Les Grenat ne sont pas loin d’encaisser un but qui aurait pu les faire douter en fin de match. Baba Souare coupe un centre adverse et envoie le ballon sur… sa propre barre transversale. Le match se termine sous les applaudissements du public qui profite de remercier et féliciter une dernière fois David Gonzalez pour sa carrière et pour tous ses matches disputés sous le maillot grenat.

Merci pour tout Gonzo !