Le président du Servette FC se livre à deux semaines du terme de la saison. Il évoque l’avenir.


Didier Fischer, que souhaitez-vous dire à l’issue de cette saison que l’on peut qualifier de décevante sur le plan sportif ?
Je tiens tout d’abord à dire que nos supporters ne sont pas les seuls à être déçus. Tout le monde au club, de l’intendant au staff technique en passant par les joueurs et le staff administratif, regrette la situation sportive de notre première équipe. Cependant, nous ne nous laissons pas abattre et sommes en pleine période de restructuration au niveau sportif.

Qu’entendez-vous par restructuration sportive ?
Premièrement, nous allons engager prochainement un responsable de la cellule de recrutement. Nous sommes à bout touchant et espérons l’annoncer dans les prochains jours. De plus, notre Directeur Sportif va être amené à prendre d’autres responsabilités dans le groupe Servette et nous sommes à la recherche d’une nouvelle personne pour ce poste. Je tiens à remercier ici Alain Studer pour le travail qu’il a mené dans un contexte pas toujours aisé. Nous avons dressé un portrait-robot très précis de la personne que nous souhaitons recruter et sommes en contact avec plusieurs personnes qui remplissent tous nos critères. Enfin, un entraîneur va être nommé d’ici la fin du mois. Nous avons une short-list de cinq personnes susceptibles de nous rejoindre. Tout ce processus nous demande du temps car nous voulons prendre les meilleures décisions possibles.

Comment se porte le club d’un point de vue général ?
Le club se porte bien ! Les résultats de la première équipe ne doivent pas occulter tout le reste. Notre équipe féminine, le Servette FC Chênois Féminin, est sur le point de rejoindre la LNA au terme d’une saison fantastique qui aura vu l’équipe jouer une demi-finale de Coupe de Suisse dans une ambiance jamais vue dans le canton pour des filles. Au niveau de l’académie, nos M16 et M18 réalisent une très belle saison avec, en point de mire, la finale de la Coupe de Suisse pour nos 18 le 21 mai prochain à Bienne. Notre football communautaire, c’est-à-dire nos équipes de M7 à M13, réalise un travail impressionnant sous la houlette de José Polidura. Nos plus jeunes équipes impressionnent par leur envie et leur jeu qu’elles exportent à travers l’Europe dans de nombreux tournois internationaux. 

Et au niveau administratif ?
Le travail administratif du club est impressionnant. Les critères pour obtenir la licence de jeu en Super League, chaque année plus exigeants, ont été remplis brillamment par notre administration et je tiens à féliciter tous les collaborateurs pour le sérieux de leur travail.

Quels sont les objectifs pour la saison prochaine ?
Ils seront identiques à cette saison à savoir de lutter pour la promotion en Super League. Il faudra bien commencer la saison malgré le fait que nous disputerons nos premiers matches de championnat à l’extérieur. La Fondation du Stade de Genève nous a annoncé des travaux entre mi-juin et fin août, ce qui nous force à ne pas pouvoir disputer de rencontres à la Praille durant ce laps de temps.