Après 45 excellentes premières minutes, les Grenat baissent le rythme en fin de rencontre et se font surprendre par Neuchâtelois solidaires. Réaction attendue dès dimanche face à Wohlen.


Il y a des défaites qui font souffrir plus que d'autres. Celle d'hier soir à la Maladière rentre assurément dans cette catégorie. Les Servettiens, totalement dominateurs en première mi-temps, ont laissé filé une victoire qui leur tendait les bras. 

Dans les 45 premières minutes, le Servette FC maîtrise totalement son sujet. Les Genevois se créent la première occasion après seulement cinq minutes de jeu. Sur un coup-franc venant de l'extérieur, Sally Sarr, esseulé au deuxième poteau, ne parvient pas à reprendre correctement le ballon et bute sur Nicastro. Ce n'est que partie remise. 20e minute, Lang combine avec Stevanovic sur la droite et adresse un centre parfait pour la tête de Willie. Le Brésilien ne gâche pas l'offrande et ouvre la marque. Il a à peine le temps de célébrer son but (le désormais traditionnel coup de pied sur le poteau de corner) que les Neuchâtelois se ruent à l'attaque. Tréand profite d'un ballon mal dégagé par Frick pour égaliser. Le match devient totalement fou. Cinq minutes plus tard, Imeri, joue rapidement un ballon vers l'avant qui trouve Miroslav Stevanovic. L'ailier bosnien élimine trois joueurs adverses et frappe du gauche dans la lucarne. 1-2, trois buts en six minutes, ce match tient toutes ses promesses. 

Les Grenat croient pouvoir tuer le match à lA 36e minute. Le centre de Stevanovic, meilleur servettien sur le terrain hier soir, arrive sur Willie au deuxième poteau. La reprise du Brésilien trouve sur sa route Nicastro qui s'interpose brillamment et sauve les siens. Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur cet avantage de 2-1 en faveur des Genevois. 

Les Servettiens vont avoir encore une occasion par Willie à la 53e en deuxième période avant de s'éteindre progressivement. Neuchâtel va trouver la faille deux fois dans le dernier quart d'heure. Une première fois à la 76e quand la frappe de Veloso, déviée par Nathan, trompe Frick et remet les deux équipes à égalité. Une deuxième fois lors de cette fatidique action de la 92e minute, quand Ramizi hérite d'un centre dans la surface et permet à son équipe d'obtenir une victoire inespérée. 

Cette défaite fait mal aux têtes et aux jambes des Servettiens mais ne doit pas leur faire oublier leur très belle première mi-temps. Ils auront l'occasion de tout de suite rectifier le tir en recevant Wohlen ce dimanche à la Praille. Coup d'envoi à 16h.