Rien de tel qu’un derby pour préparer un match de coupe ! 


Avant d’affronter Lucerne le 17 mars, cette rencontre contre l’autre équipe genevoise de LNB tombe à pic pour apprendre à maîtriser les émotions propres à ce genre de match. Dès le début de la rencontre, Servette tente de bien faire circuler le ballon mais peine à s’approcher des buts d’Aïre. En effet, les visiteuses sont bien organisées et regroupées dans leur moitié de terrain. Le temps passe et nos filles commencent à trouver des brèches, les différents appels des attaquantes gênent l’organisation adverse. Enfin, à la 17e minute, sur une récupération à mi- terrain, les Servettiennes se projettent rapidement vers l’avant et Maeva Sarrasin ne laisse pas passer sa chance d’ouvrir le score : 1-0. Servette maintient la pression et se crée occasion après occasion, un corner, un coup-franc, une frappe et c’est une nouvelle fois Maeva Sarrasin, bien servie par Sandy Maendly, qui donne deux longueurs d’avance aux locales : 2-0 à la 30e minute. Puis c’est au tour de Sandy Maendly de recevoir un caviar pour le 3-0 à la 35e. Enfin, à la 39e c’est encore Maeva Sarrasin qui conclut une belle action servettienne : 4-0. Avant cela, Sarah Da Riva et Anna Colville ont elles aussi eu l’occasion de mettre en danger la gardienne aïroise.



Nouveau blanchissage pour la gardienne servettienne

La mi-temps permet de rappeler certains principes et de faire les premiers changements : Maeva Sarrasin et Eva Carmeni laissent leur place à Soraya Mateus et Ana Mota. L’objectif reste néanmoins de gagner également cette deuxième mi-temps et les filles s’y emploient rapidement. La dernière entrée : Soraya Mateus signe le 5-0 sur corner. Le jeu perd ensuite en intensité mais le ballon reste grenat grâce une maîtrise individuelle et collective supérieure. Le reste de la rencontre est un long monologue malgré quelques vaines réactions des Aïroises. Trois nouveaux buts viennent alors couronner la domination des Grenat : Marianne Di Pasquale enchaîne deux buts à la 71e puis à la 86e et fait passer le score à 7-0. Pour clôturer ce festival offensif, Sandy Maendly scelle le score par une frappe magistrale de 25 mètres en pleine lucarne 8-0 à la 90e.


Le coach, Eric Sévérac, et son staff

Rien de tel qu’une victoire pour préparer un match de coupe ! Ce match a permis de faire le plein de confiance. Toutefois la rencontre de la semaine prochaine en Suisse alémanique, pour le compte des quarts de finale de la Coupe de Suisse, s’annonce plus serrée. En effet, l’impact physique et le mental des Lucernoises devront être pris très au sérieux. Les Grenat ont cependant les qualités et la volonté pour atteindre le tour suivant à condition de rester concentrer sur leur jeu. 

 


Crédit : Elise Vanden-Berghen